A propos du site        Imprimer        Accueil   

Mon Gravenchon


MonGravenchon > Ma ville au quotidien > JJ Burgain douanier de St Georges

JJ Burgain douanier de St Georges

Jean Jacques Burgain voit le jour en 1740 à Chaude Fontaine (51800).
Il est le fils légitime d'Andre Burgain et de Françoise Michel. Ses frères et sœurs sont
Marguerite (née en 1723), Pierre (né en 1731).
Jean est contrôleur des douanes royales – Lieutenant. En 1777 il habite à Orival (76). Il épouse Modeste Marguerite Lavigne, la fille naturelle de Jacques Leroux et de Catherine Lavigne. Ils se remarient le samedi 14 février 1778 à Montivilliers St Sauveur (76290).
Le 30 septembre 1786 naît son fils Jean. Jean est âgé de 46 ans. En 1798, il habite à St
Georges de Gravenchon (76330).
A cette date il déclare à l'administration municipale de Lillebonne qu'il a fixe sa résidence à St Georges de Gravenchon Qu\'en conséquence il peut être déclaré sur les rôles d'imposition de Lillebonne afin d\'évite un double emploi pour l'an VI ...........Il signe Burgain ( ADSM – L 3958.)
Le 26 fructidor an VI, Jean, contrôleur de Brigade du service extérieur il expose...." qu'il est imposé au rôle de cette commune pour une somme de 23 francs et 5 centimes
pour un traitement annuel de 1800 Frs passible d'une retenue de 3 deniers par franc pour
retraite. cette imposition est trop forte. qu'il est une considération à prendre particulière à l'égard du réclament. de ces voyages qu'il est obligé de faire très fréquemment pour la surveillance sur les préposés qui lui sont confiés et qui sont distribuer le long de la Seine.
… commence à l'autre coté de Harfleur, lieu nommé le Hoc et finit de l'autre coté de Caudebec proche de la Mailleray. Ce qui oblige d'avoir un cheval ayant environ 20 lieues d'étendue de terrain à garder. Par la sinuosité de la rivière de Seine, il se trouve obligé d'aller fréquemment au Havre rendre compte de ses opérations. Il expose en outre, qu\'ayant deux enfants dont un à la défense de la patrie qu'il se trouve obligé de lui envoyé des secours et qu'en vertu de la commission, il ne peu ni ne doit exercer aucune industrie ni commerce que l'exercice seulement de ses fonctions. Il requiert de votre justice que vous veuillez bien ordonner que provisoirement il ne soit tenu de payer au percepteur de cette imposition que les 2/5 du montant de la taxe pour les deux année de l'an V et l'an VI et que vous ordonniez en outre le sursis pour le payement du surplus conformément à la lettre du ministre des finances. ".
En an VIII, il habite à St Georges de Gravenchon (76330). Dans la liste des demandes de passeport il est le n° 853 ( ADSM L3951 ) 61 ans Yeux bleu 1 m 761cheveux mêlé de gris. En 1808, il habite à Caudebec en Caux (76490). Il épouse Modeste Magdeleine Leroux, la fille légitime de Jacques Leroux et de Catherine Lavigne.
Jean J. Burgain décède le mardi 12 août 1817 à 10h, à l'âge de 77 ans, à Caudebec en Caux (76490).




paillette - http://f.paillette1.free.fr/

<< Article précédent  Article suivant >>